Marisol Bohórquez Godoy

Posté le 19 mai 2017

Voilà une jeune femme, née en 1982 à Santa-Maria en Colombie qui écrit des poèmes absolument captivants au sens premier du terme. Elle est déjà présente dans de nombreuses anthologies et ses micro-fictions ont été publiées en Espagne. Elle est pourtant ingénieur industriel.

LE POEME IMPOSSIBLE A ECRIRE

Je fus témoin de la guerre avant ma naissance

Moi j’étais un bout de viande qui voulait battre

dans un ventre guetté par l’angoisse

 

Nous avons résisté à cet appétit de violence

la pluie effaça le silence que laissent les balles

nous lavons nos cauchemars dans des fleuves couleur de sang

et nous mordons l’obscurité faite de cendre

pour affronter la peur d’un nouveau jour

en attendant la mort

 

Nous avons vu les mères pleurer leurs fils

et des épouses éclipser le jour de leurs habits de deuil

Nous nous entêtons chaque nuit à demander la protection de dieux

qui ne se sont jamais montrés

et nous jetons nos rêves sous la porte d’entrée

 

Un fer à cheval porte-bonheur

fut la victime bénie d’une balle perdue

c’est ainsi que je peux encore croire en l’avenir

 

Je vis la guerre avant ma naissance

j’ai entendu les pleurs de ma mère

et les coups au cœur de mon père

bien avant le chant des berceuses

 

Je vis l’oranger aigre pleurer sur ses oranges pourries

et servir de refuge à ceux qui sous ses branches

ont essayé d’effacer l’infernale mémoire

 

Et on me demande à moi : pourquoi tu n’écris pas des poèmes sur la guerre ?

A moi, qui encore aujourd’hui essaye de faire taire toutes ces voix dans mes songes

Marisol_Bohórquez_Godoy[1]

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire